Aaaah ! Les joies du ballon rond ! L'émotion de la passion footballistique, les stades combles, les buts à la pelle ! C'est tout cela (sauf les buts et les stades pleins) qui revient ce soir avec la reprise du championnat de Ligue 1 Orange. A noter qu'il n'est pas Rouge ni Bleu ou Vert car ce ne sont pas des sponsors, également appelés partenaires. Orange paraît saugrenu au premier abord mais imaginez une Ligue 1 Bécile, une Ligue 1 Fernale ou autre Ligue 1 Mencroisé. Croyez-moi, le gratin du football français a échappé au pire !

Vous pensiez certainement que ce sport populaire grossier était bien loin de mes aspirations intellectuelles, et que je n'en avais que faire ! Et bien non. J'avais envie d'évoquer avec vous ce grand retour qui m'émoustille chaque saison. Bien évidemment, cela n'a plus le même attrait pour moi depuis que le Red Star, le Racing et le Stade de Reims ne font plus partie de l'élite. Cela n'en reste pas moins attractif, avec des équipes telles que le FC Sochaux Montbéliard ou bien l'équipe des pêcheurs de Lorient, sans oublier la terrifiante armada de l'OGC Nice avec Lilian Laslandes en tête d'affiche, les amateurs apprécieront.

Cette saison s'annonce encore une fois passionnante et pleine de suspense féerique. Les journaux spécialisés dans le football, ou dans la bêtise footballistique, pour être plus juste, s'empressent d'encenser un Olympique de Marseille pour rivaliser avec l'Olympique Lyonnais. Le tout pour vendre bien sûr, cette technique de la calomnie accrocheuse était déjà d'actualité lors des unes du Petit Journal, mon périodique favori. La vérité est ailleurs ! La véritable question pour cette année est... Lyon sera-t-il champion dès la 12ème journée, dès la 15ème, dès le mercato (transferts bas de gamme) d'hiver ? De toutes manières, tant que les Lyonnais seront les seuls à pouvoir consommer des œufs à la Coke avant les matchs, ils seront intouchables, j'en mets ma main à couper... ou à Coupet.   

Ce début de compétition est également marqué par l'émotion fantastique qui secoue le retour de Guy Roux sur un banc de touche, même s'il pouvait déjà aller s'asseoir sur un banc sans travailler. Le Racing Club de Lens est donc tout fier d'annoncer la venue du grand Guy qui n'est pas encore groggy... même s'il est un peu gros, Guy.

A côté de ce mammouth poussiéreux et génial, Laurent Blanc fait pâle figure, comme son nom pouvait l'indiquer. C'est pourtant le pari (sans s saint germain) des Girondins de Bordeaux, d'engager un ancien champion du monde néophyte pour atteindre les sommets de la montagne liguénoise. Le Blanc n'est-il pas la couleur de la neige éternelle ? En espérant que cela fonctionnera, car j'avoue que mon cœur balance pour cette équipe marine et blanche, principalement blanche maintenant à cause de son entraîneur. Si Bordeaux bat Lens lors de la première journée, mon coeur sera heureux d'avoir un copain qui balance.

Quant à Monaco, c'est à Ricardo que le club a confié les rennes (à ne pas confondre avec une autre équipe, qui a dit le foot c'est pas compliqué ?). Le club espère ainsi endormir tous les rentiers de la principauté lors des matchs à domicile, pour organiser des opérations de vols de portefeuilles. L'idée est astucieuse !

Et il reste les anciennes gloires vertes, qui peinent dans cette ligue orange, Saint Etienne... la seule équipe dont les supporters jouent du synthé. C'est quand même bien mieux que les tambourins et trompettes nordiques, qui feraient pâlir Laurent Bronzé.

Quant aux autres équipes, certaines savent déjà que l'objectif sera de ne pas être affublé du sobriquet du verbe anglais qui coïncide avec Toulouse.

Ma moumoute frétille donc déjà à l'idée des parties endiablées qui attendent les terrains embourbés ! En espérant, ami lecteur... que vous trouverez autant de plaisir que Bibi à suivre ce spectacle. Dans le cas contraire, il est vrai que vous êtes dans le caca, comme on dit poliment !

A bientôt !

Riton.