18 mars 2008

Le secret d'Eulalie Corne (1/3)

Qui aurait dit que le charme de Riton Lacapuche ferait effet un jour, après des années de jonglage, tel un saltimbanque, entre une indifférence poussée et des tentatives ratées ? Personne sans doute, et certainement pas moi. Pourtant… mais reprenons depuis le début cette histoire merveilleuse !Tout commença un soir de printemps. Avachi dans mon fauteuil dépliant – car l’enseignant-chercheur a les moyens pour ce genre de luxe – je regardais, béat, le regard niais, un de ses multiples films romantiques qui fleurissent à l’orée... [Lire la suite]
Posté par Fantaroux à 15:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 mars 2008

Riton et Tibet

Aaaah, Tibet ! Je ne parle pas de la région du monde en proie à de multiples difficultés, ce que vous supposiez sans doute, bande de vils mécréants des quartiers populaires ! J’évoque là le grand, que dis-je l’immense auteur de Bande Dessinée, également appelée neuvième art par les connaisseurs et même par les autres.Il est vrai, je l’ai déjà dit en ses lieux internétaux - je sais très bien que ce mot n’existe pas mais il est chic – que je ne m’intéresse guère aux balivernes racontées par les histoires illustrées à bulles et ... [Lire la suite]
Posté par Fantaroux à 00:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 mars 2008

Vol 714 pour Las Vegas (3/3)

Les rires qui suivirent eurent raison de cet incident malencontreux. Je congratulais chaleureusement mon vieil ami pour son mariage récent et j’allais ensuite saluer la mariée, que je ne compris guère à cause de sa voix fluette.Je m’installais ensuite à la table des convives. Mon ventre grondait et l’amateur de cuisine raffinée que j’étais s’apprêtait à être comblé, par les mets délicieux de ce genre de banquet. Bien que la soirée fût assez discrète, mon ami m’autorise à vous livrer le programme des hostilités, pour vous faire... [Lire la suite]
Posté par Fantaroux à 12:55 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
26 février 2008

Vol 714 pour Las Vegas (2/3)

« ZZZZZZzzzzzzzzzZZZ…. ZzzzZZZZzzzzzZZZ… Ron… ZzzzzzZZZZzZ… Ron… hein, qu’est-ce que c’est ? » Tels furent mes premiers mots à mon arrivée. Le pilote m’avait laissé dormir tout le trajet, mais il était temps de me réveiller.Il me restait quelques heures avant la réception. J’allais pouvoir flâner dans les rues et respirer le doux air des Prairies, qui ne vaut cependant pas celui de nos champs de labour français. Alors que je croisais de drôles d’énergumènes épileptiques, se dirigeant tous comme un seul homme vers les salles de jeu... [Lire la suite]
Posté par Fantaroux à 21:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
19 février 2008

Vol 714 pour Las Vegas (1/3)

Cette histoire n’a rien d’historique car elle est toute récente. Au pire elle appartient à l’histoire du temps présent. Je suis tellement heureux que je m’empresse de prendre la plume pour vous impressionner ! Je ne suis pas peu fier il faut le dire !J’ai embarqué pour Les Prairies il y a de cela une douzaine de jours, non pour acheter une douzaine d’œufs, ni pour garder une douzaine de bœufs, car le nom est trompeur.Les Prairies ! Cité grandiose, éblouissante, mais cité symbole, symbole de la débauche et de la folie humaine !... [Lire la suite]
Posté par Fantaroux à 12:22 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
12 février 2008

Riton et l'Alpha Romeo

Comme le nom de l’histoire ne l’indique absolument pas, tout commença dans la cuisine. J’étais en train de déguster une omelette asiatique du Cantal aux champignons de Paris, que j’avais préparé avec soin et amour culinaire. J’y avais même ajouté trois grains de sel d’Ethiopie et un extrait de jus de poireau, fraîchement ramené des Iles Féroé. Un régal !Alors que mon palais goûtait au plaisir qui lui était dû, le fait d’appuyer sur le champignon - afin de le mâcher convenablement pour ne pas m’étouffer - me fit penser à une anecdote... [Lire la suite]
Posté par Fantaroux à 13:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 février 2008

Les cigares de Calamar (2/2)

Calamar se serait appelé Poisson-scie, cela aurait été du pareil au même. J’étais littéralement scié par la leçon d’humilité qu’il venait de me donner. Me sentant peu à l’aise, je restais muet comme une carpe pendant deux minutes. On aurait donc dit deux poissons qui s’observaient. Sentant bien qu’il avait pris le dessus de manière brillante, il sortit de sa sacoche une boîte de cigares cubains, haute définition, et m’en proposa un. Peu habitué à ce genre de consommation, j’en prenais un car tous les moyens étaient bons pour... [Lire la suite]
Posté par Fantaroux à 19:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
29 janvier 2008

Les cigares de Calamar (1/2)

Cette sombre histoire débuta un soir d’automne, c’est pour cela que je dis qu’elle est sombre car on n’y voyait goutte.Je sortais d’un petit cinéma de quartier, qui depuis a fermé, ce qui me rappelle la chansonnette désabusée d’ « Eddy Miteuchell ». Il n’y avait guère qu’un cinéma de quartier qui pouvait diffuser le film qui m’intéressait, puisqu’il s’agissait d’un remake d’un superbe long métrage des années 30 sur les gueux des bas quartiers. Ce ne sont pas les cinémas modernes qui diffuseraient ce genre de chefs d’œuvres, ils... [Lire la suite]
Posté par Fantaroux à 12:13 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
22 janvier 2008

Objectif Vie

J’ai décidé de m’attaquer aujourd’hui à un mystère de grande taille, celui de la vie, de l’existence humaine. Pour quelle raison, me direz-vous ? Je vous rétorquerai que je n’en sais rien, que c’est un moment de mon existence qui a conditionné cette source d’inspiration. C’est donc ma vie qui est responsable de ma réflexion sur la vie. Cette phrase si belle et si profonde, superlativement exploitable, ne doit pas être attribuée au géographe Vital de la Blache – qui s’appelait en réalité Vidal mais ça n’aurait pas collé avec le... [Lire la suite]
Posté par Fantaroux à 00:03 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
14 janvier 2008

Lille Noire (3/3)

Dix minutes plus tard, « tant minutes laté » comme disent les anglais, présents en nombre parmi les visiteurs, je rentrais enfin dans le local des archives, avec le visage d’un roi Arthur qui aurait trouvé son graal. Un véritable graal, j’entends, pas de la camelote. « Bonjour la maisonnée ! » dis-je, le cœur plein d’entrain et de joie non contenue. L’hôtesse d’accueil me répondit que je n’étais pas dans une maison mais aux archives. Elle me demanda dans la foulée mon veston et mon sac avant que je n’aille dans la salle de... [Lire la suite]
Posté par Fantaroux à 19:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]