21 août 2007

Les bijoux de la Kaiwa (2/2)

Le lendemain, au chant du coq, c'est-à-dire vers 10h14, nous rentrâmes à Paris en train. C’était un train qui n’avait pas été doté d’une grande vitesse, ce n’était pas ce que l’on appellerait aujourd’hui un TGV. Ereintés par ce voyage longuet, d’une durée équivalente à un match de football escargotin, Mimi et moi allâmes directement dans la propriété des Kaiwa, à notre arrivée. C’est Krapatouchita qui ouvrit la porte. Je lui donnai mon manteau avant de m’excuser quelques instants plus tard pour l’avoir confondue avec une domestique.... [Lire la suite]
Posté par Fantaroux à 11:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 août 2007

Les bijoux de la Kaiwa (1/2)

Pâques ! Une bien belle période de l’année. D’une part car la fin de l’année facultaire (ou universitaire, au choix) est proche et que je vais me faire une joie d’affliger à mes élèves des sujets pointilleux. D’autre part car c’est la période où rouvre le magasin de moumoutes de Montaxy, les moumoutes de premier choix de Raoul Poileucaillou. Rien de tel qu’une fringante moumoute toute neuve pour la période estivale à venir. Cette année 1982, à la période où les cloches venant de Rome délaissaient leurs œufs dans les jardins des... [Lire la suite]
Posté par Fantaroux à 19:36 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
07 août 2007

L'huile de Tournesol

Cette anecdote vous apparaîtra sans doute comme étant saugrenue et inutile, dès lecture de son intitulé. Détrompez-vous ! J’estime qu’elle est assez exploitable pour en faire un récit croustillant, et non pas prenant, haletant ni même sensationnel. Croustillant est bel et bien le mot juste ! En effet, l’anecdote est culinaire. Alors que jusqu’à présent je n’ai guère dévoilé mes dons d’habile cuisinier - en mentionnant juste une préparation simpliste d’œufs au plat - je vais pouvoir ébahir vos yeux éblouis, ou tout du moins éblouir vos... [Lire la suite]
Posté par Fantaroux à 00:05 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
31 juillet 2007

Petit journal en stock (2/2)

Arrivé d’Herchi, la place qui se trouvait à deux pas de chez moi, je m’installais à nouveau dans ma salle de lecture, avec le bon ouvrage cette fois là. La rubrique s’intitulait « Comment plaire à madame quand on ne sait pas s’y prendre ». Je laissais échapper un « Ptouc » et je commençais la lecture. Je tiens à préciser que la quintessence de la réminiscence de cette onomatopée factice n’est en aucun point involontaire, mais qu’elle contribue au développement de mon langage personnel et particulier, que j’espère exporter à d’autres... [Lire la suite]
Posté par Fantaroux à 13:42 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
24 juillet 2007

Petit journal en stock (1/2)

Cette gigantesque histoire de petit journal débuta par une journée bien terne. L’intellectuel contemporain que j’étais (et que je suis toujours, fort heureusement), s’ennuyait ferme. Pas de conférences en vue, pas de colloques à l’horizon, pas d’ami au portillon. Ce mal intérieur qui me rongeait les omoplates et l’intellect, et qui persistait depuis un petit moment n’était a priori pas conçu pour arranger cette situation désespérée.C’est alors que me vint une idée lumineuse, géniale, sensationnelle, en toute modestie bien sûr (cela va... [Lire la suite]
Posté par Fantaroux à 16:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 juillet 2007

On a marché sur Hubert (3/3)

Un trou ! Pas dans ma moumoute, non, dans la roche. Après la crotte, c’était la grotte ! Une lettre seulement différait, mais elle avait une lourde conséquence. Nous avions trouvé le refuge probable de notre mystérieux profanateur. Délicatement nous entrâmes dans l’antre du démon…Alors que nous avions fait quelques pas timides dans l’obscur lieu, nous entendîmes comme un grognement sourd. « Il y a de l’orage ? » dis-je. « C’est étrange le temps était au beau fixe il y a encore 5 minutes. De plus je n’ai pas de rhumatismes. » Jean-Guy... [Lire la suite]
Posté par Fantaroux à 00:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
10 juillet 2007

On a marché sur Hubert (2/3)

« Montaxy me voici ! », fis-je en apercevant le panneau d’entrée de l’agglomération. Jean-Guy m’attendait sur le perron de sa maison rustique. Il me sauta dans les bras. A coup sûr il voyait en moi le sauveur espéré, il importait pour moi de ne pas le décevoir.« Où as-tu garé ta voiture ? », m’interrogea-t-il.« Mais… je suis venu en stop comme tu me l’avais demandé ! », lui répondis-je, tout interloqué que j’étais.« Jamais de la vie ! Tu as mal compris mon message ! Je t’ai demandé de venir en auto, certainement pas en autostop. Tu... [Lire la suite]
Posté par Fantaroux à 00:33 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
03 juillet 2007

On a marché sur Hubert (1/3)

Cette étonnante histoire, à la fois surprenante et inattendue, débuta un dimanche après midi. Cette portion de semaine, tant décriée par moult de mes contemporains comme étant terne et ennuyeuse, a tout l’effet inverse sur ma personne. Quelle joie éprouvée à l’idée de retrouver la faculté le lendemain matin ! Quel bonheur de parcourir la bibliothèque universitaire, à la recherche d’une rareté de Bernanos, ou d’une critique de Roger Caillois ! Pourtant, j’allais devoir me résigner à vivre une fois de plus ma satisfaction hebdomadaire.... [Lire la suite]
Posté par Fantaroux à 02:39 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
03 juillet 2007

Avant Propos

« Ptouc !» Je ne peux commencer cet éventail d’aventures sans l’apparition de mon célèbre mouvement de bouche résonnant dans l’appareil à parler (dénommé micro) à l’aube de chacune de mes interventions. Je suis en effet enseignant-chercheur dans une université française que je ne nommerai pas, elle prendrait inéluctablement une avance sur toutes les autres, ne brillant pas par ma présence. Tenant à rester modeste, je vous prie de comprendre ma décision. Les histoires que vous allez découvrir ci-après sont des enquêtes que j’ai menées... [Lire la suite]
Posté par Fantaroux à 02:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]